Kutun

Olentzero

Olentzero se fête depuis la nuit des temps en Pays Basque autour du solstice d’hiver. Désormais devenu personnage mythologique, Olentzero n’a rien d’un Père Noël...

Avec son visage noirci par la poussière du charbon de bois, il a même un aspect un peu terrifiant. Autrefois, on se servait de lui pour faire peur aux enfants et on se contentait de suspendre une faucille dans la cheminée pour menacer les enfants menteurs ou les désobéissants qui ne voulaient pas aller au lit.

Il vit et travaille toute l’année dans la forêt, -domaine des animaux sauvages et de Basajaun. La faucille lui sert normalement à couper les fagots, mais quand il nous rend visite, elle représente la coupure mystérieuse du solstice.

Son sac rempli de charbon évoque d’abord l’importance de ce combustible pour assurer le fonctionnement des nombreuses forges qui foisonnaient un peu partout auparavant en Pays Basque. Mais, symboliquement, le charbon apporté par Olentzero est signe d’une vie latente et il symbolise le soleil qui va recommencer à chauffer la terre après l’hiver.

Olentzero, charbonnier descendant de la -montagne est porteur d’un message. Depuis la nuit des temps, les hommes et les femmes sont confrontés au mystère de l’existence et au plus fort de leur doute il se trouve toujours quelqu’un, peut-être un sorcier, peut-être un savant, plus sûrement un enfant :

pour entendre l’indicible,
pour sentir l’infini,
pour toucher l’insondable,
pour voir l’invisible,
pour goûter le mystère.

Olentzero, c’est la certitude que jamais le Soleil ne s’éteindra.

source: eke.eus

Cette fête est organisée conjointement par Luis Dassance Ikastola, école Saint-Vincent et Kutun.

Kutun

Nous aider financièrement

Nos actions et projets vous plaisent? Vous pouvez nous aider, suivant vos moyens, ponctuellement ou mensuellement!

Contactez-nous

segurtasun kodea